L’association


Les Casteloups est une crèche mais avant tout une association gérée par les parents. Chacun est concerné par la garde de son enfant.
Le choix d’une crèche parentale ne doit pas se faire à la légère, il n’est pas anodin et doit être réfléchi.

Ici, chacun  a un le à jouer et une place à occuper, ce qui fait la richesse de l’accueil de nos petits « loups ».

1. Un bureau :

Comme toute association, une crèche parentale est représentée par un bureau d’élus (ensemble des parents des enfants de la crèche Les Casteloups) dont les membres sont actuellement les suivants :

  • Président : Nicolas
  • Vice-président : Yannick
  • Trésorier : Caroline
  • Vice-trésorier : Olivier
  • Secrétaires : Miriam, Anne

Ce bureau prend les décisions concernant les bon fonctionnement et plus généralement la gestion administrative et financière de la structure.
Il gère également les relations avec les partenaires extérieurs ou les demandes administratives importantes (ex: autorisation lors de la brocante des Casteloups).

 

2. Les permanences :

Les parents s’engagent ainsi à assurer une permanence chaque semaine de 2 heures par famille sur les créneaux suivants : 7H30-9h30, 11h-13h, 16H30-18h30.
Il est possible de découper cette permanence en 2 fois 1 heure et de se la répartir dans le couple.

Mais chacun est libre de venir également profiter d’un moment de complicité au sein de la crèche avec son enfant en dehors de ces créneaux.
Cependant, lors d’absences occasionnelles ou opportunistes d’une des professionnelles, il pourra être mis en place un « relais-parents » le matin en attendant une responsable (Sabrina, Lahouaria ou Sandrine) ou demandé des permanences supplémentaires afin de combler le manque de professionnelles. Il est important de comprendre cette notion de responsabilité puisque le manque d’encadrement représente un risque pour la sécurité des enfants et sans l’une des pro-responsables, ce sont les parents qui exercent cette responsabilité. Ainsi, sans cette présence, la crèche risque la fermeture jusqu’à l’arrivée d’une pro-responsable.

Les permanences ne servent pas à se substituer aux professionnelles mais au contraire pour venir renforcer la présence auprès de nos enfants.

Lors de nos permanences nous sommes amenés à mettre en route une lessive, faire un peu de vaisselle ou accompagner les enfants dans l’arrivée ou le départ de la crèche. Il peut également être un moment de lecture partagé avec les petits, un moment de surveillance, d’accompagnement ou d’aide à apporter aux professionnelles. Quoi qu’il en soit, cette dernière tâche doit rester la priorité par rapport aux différentes autres tâches.

Lors de nos permanences, il ne faut surtout pas remplacer les Professionnelles dans leur façon de faire. Lorsqu’il y à un problème entre deux enfants il faut veiller à laisser les professionnelles gérer la situation. Lorsque le problème concerne notre enfant, l’idée est d’écouter et de se mettre à la hauteur des enfants. Éviter d’émettre des jugements de valeur sur les autres enfants, les catégoriser, leur hurler dessus ou encore les punir. Il est important que nous puissions essayer de comprendre le travail des professionnelles et d’en discuter si celui-ci nous questionne…

3. Les Commissions :

La participation passe également par les commissions. Celles ci consistent à ce que chaque parent ou famille soit chargé d’une « mission ». Elles sont de toutes sortes : bricolage, jardinage, site internet, événementiel, bureau, planning des permanences, secrétariat, courses, éveil et sortie …

4. Les réunions mensuelles:

Deux types de réunions sont organisées :

Pédagogique : où professionnelles et parents s’entendent sur la pédagogie à adopter envers nos enfants.

Vie de crèche : Où les parents s’entendent sur les nouvelles décisions à prendre telles que les dates de vacances, les modifications dans la crèche, les évènements à venir…